Inscription Aller à: [ recherche ] [ menus ] [ contenu ] [ montrer/cacher plus de contenu ]



Journal cubain (2/10) – De bons enfants

31

En souvenir de Gothard Schuh

   Je poursuis « mon Granma » à La Havane, avec cette fois un regard jamais las sur des enfants dont la joie quotidienne est tout employée à des jeux de rue oubliés dans le monde occidental, pour tout dire désuets pour nos sociétés cyber-mercantiles. 

Lire la suite de « Journal cubain (2/10) – De bons enfants »

.
 

Journal cubain (1/10) – La Havane

La Havane

La Havane – octobre 2019

   En 2019, La Havane fêtait ses 500 ans, les 60 ans de la Révolution castriste et c’était dix ans après mon premier reportage. Sur ce journal seront publiées sur dix semaines quatre photographies à chaque fois qui ne feront pas partie de l’exposition future et qui ne figureront pas dans le livre à paraître.

Lire la suite de « Journal cubain (1/10) – La Havane »

.
 

Le message de George

3EACEB29-D343-489C-92E6-BAABAE508A6A

La Havane – octobre 2019

   Cette photographie parlera différemment, selon qu’on ait lu ou pas 1984, le roman dystopique que George Orwell écrivit en 1948. Cette anecdote enseigne, s’il était encore besoin, que ce qui « fait une photographie », c’est autant son auteur que la personne qui la regardera a posteriori avec son bagage culturel propre.

.
 

Une trépidante immobilité..

d’aImage10

Bayamo – 2019

   Tandis que les rues françaises et d’autres de par le monde hurlent leurs colères de semaines en semaines qui finissent en mois et s’envisagent en années, d’autres latitudes s’imaginent des lendemains plus radieux. À Cuba, on se rassemble aussi dans la rue pour galvaniser non les amertumes mais l’espérance. Tout change et rien ne change : en dix ans, les ordiphones se trouvent désormais dans les mains mais on peine à trouver des produits de base comme un morceau de savon. C’est le miracle et l’irrationalité de la modernité…

Une trépidante immobilité
Album : Une trépidante immobilité
Feria de la Cubania
14 images
Voir l'album
  

 

.
 

Ne pas se voiler la face

01-Camaguey
Cuba – 2019
 
  Un rédacteur en chef d’un magazine de reportage photo très connu témoignait dans son dernier éditorial des difficultés financières de sa publication liées, d’après son diagnostic, à l’effondrement de la presse magazine. Il justifiait ainsi l’augmentation du prix de vente du magazine et la réduction de la fréquence des parutions, « sans changer de cap », c’est-à-dire sans remettre en question le fond. Comme j’ai été abonné par le passé, je me suis fendu d’un courrier à son intention pour lui suggérer une prise de conscience :
.
 
1234
  • Archives

  • octobre 2021
    L Ma Me J V S D
    « sept    
     123
    45678910
    11121314151617
    18192021222324
    25262728293031
  • Visiteurs

    Il y a 1 visiteur en ligne

Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus