Inscription Aller à: [ recherche ] [ menus ] [ contenu ] [ montrer/cacher plus de contenu ]



Introduction à la non photographie

Bien que j’utilise le support photographique, je ne me considère pas comme photographe. Cela ne correspond ni à une boutade, ni à une coquetterie de ma part.

Qu’est-ce qu’un photographe en définitive ? Je ne me réfère pas au vénérable photographe de quartier, cet artisan du souvenir familial qui a quasiment disparu. Par ailleurs, être photographe ne saurait s’assimiler au fait de posséder ou d’utiliser un matériel photographique. C’est plus l’état d’esprit qui importe.

Le photographe, selon mes propres critères, est une personne qui en plus de son appareil, est armée d’une intention et d’une volonté qu’elle exprime par la photo. Elle prend des photographies en composant ses images, en faisant poser ses sujets si besoin. Une volonté de maîtrise s’exprime par l’enfermement du sujet dans le viseur de l’outil photographique, volonté renforcée par la technologie numérique pour obtenir le bon résultat. Intention et volonté font que la photographie est un moyen d’expression.

Je ne peux me revendiquer photographe parce que je me sens aux antipodes de cette approche. La photo n’est pas pour moi un moyen d’expression, mais plutôt un moyen d’impression, au sens où je suis capté par des impressions nourries par ce que j’observe. Je ne prends pas des photographies, ce sont les situations qui me surprennent et je me contente de les enregistrer. Je ne crée rien, je n’interviens pas , je ne fais pas poser, je ne veux rien maîtriser, je me laisse porter par le hasard… Sans intention et sans volonté, je suis donc non photographe…

Cette analyse me fut récemment confirmée par une journaliste qui m’interviewa lors d’une de mes expositions. En commentant l’image ci-dessous, elle me dit : « J’aime bien cette photographie, mais elle ne pourrait pas être utilisée comme telle dans un journal ou une revue ».

Paris - 15 jours avant les JO de Pékin.

Joignant le geste à la parole, elle proposa le recadrage suivant en masquant de sa main la partie supérieure de l’image. Ainsi, la photo illustrerait mieux et plus efficacement un article sur les droits de l’homme par exemple.

Photo recadrée

Voilà encore une différence fondamentale entre la photographie et la non photographie : la photographie (et l’image en général), qu’elle soit publicitaire ou journalistique, illustre ou documente, elle est donc orientée, monosémique. Elle prescrit ce qu’on doit penser et comment. Elle se conçoit quasiment comme une preuve de ce qui est énoncé par l’écrit ou la parole.

Pour ma part, je préfère de loin la « non photographie », autrement dit la photographie qui témoigne d’une situation qui questionne, qui donne des idées plutôt que d’être une idée. Si j’ai enregistré cette scène de cette façon, c’est bien parce que mon regard a été capté par sa polysémie qui dépasse le simple point de vue militant. Ce sont votre curiosité et votre réflexion qui sont convoquées, pas mon opinion…

CI-DESSOUS, L’INTERVIEW DE RADIO MORVAN DU 20 MARS 2011

PARTIE1 

PARTIE 2 

.
 

Avril 2011

SÉANCES DE DÉDICACES

  • Salon du livre de Bellerive sur Allier : dimanche 3 avril 2011 de 10 à 19 h. Une vingtaine de photographies extraites du livre seront exposées.

rectozoom.jpg

 

EXPOSITIONS ET CONFÉRENCES

  • Du vendredii 1er avril au samedi 30 avril 2011 : exposition de 40 photographies sur l’Inde du sud au casino de Bourbon Lancy : pour voir un échantillon cliquez sur What is your dream ?

 

.
 

Mars 2011

SÉANCES DE DÉDICACES

  • Salon du livre de Brassy : dimanche 27 mars 2011 de 10 à 19 h

rectozoom.jpg

 

EXPOSITIONS ET CONFÉRENCES

  • Du lundi 7 mars au samedi 26 mars 2011 : exposition de 30 photographies à la médiathèque de Bourbon Lancy : L’inde au fil des rues. Une visite guidée gratuite est proposée mercredi 9 mars à 16 heures (inscription à la médiathèque ou au 03 85 89 09 40).
  • Du samedi 12 mars au samedi 26 mars 2011 : exposition de 12 photographies à la bibliothèque de Lormes : Justice et justesse (vernissage samedi 12 mars à 18h)
    Cette exposition sera déplacée en clôture au salon du livre de Brassy (cf. ci-dessus)



.
 

Justice et justesse

   Il y a quelques semaines, la bibliothèque de Lormes m’a contacté pour proposer quelques photographies à partir d’un poème : Hymne à la paix. Il ne s’agissait pas pour moi d’illustrer, de paraphraser ce poème par l’image. J’ai préféré être en résonance sur un thème connexe. Voici un court texte de présentation de cette exposition :

JUSTICE ET JUSTESSE

   Partout on chante la primauté de la liberté basée sur la justice, elle-même assise sur le droit. Nous avons tous les droits : les droits de l’homme, les droits de la femme, le droit de vote, le droit au logement, le droit à la sécurité, le droit à la retraite, le droit à l’image, le droit des peuples à disposer d’eux-mêmes, le droit d’ingérence et la liste est infinie ! Mais cette inflation ne donne que peu de valeur à cette litanie, on a droit à tout et à rien en définitive. Le seul qui pèse en réalité au quotidien, c’est le droit commercial.
A bien y regarder, j’ai de plus en plus l’impression que le droit est une excuse à l’injustice. La seule chose qui importe en définitive, c’est l’innocence des justes, juste l’innocence…

   Tout le monde aime la “belle photographie”, et pour la rendre plus belle, on l’a numérisée. C’est ainsi qu’on “photoshope” à loisir pour gommer les rides et les petites imperfections du quotidien, pour se voiler la face.  Ah, la belle vie… Pour ma part, la belle photo m’indiffère, je préfère la photo juste, celle qui questionne, sans fard ni maquillage donc sans couleur, sincèrement désolé…

Laurent Jeannin

Exposition du 12 au 26 mars 2011 – Bibliothèque de Lormescontact Lisa ZOUHRI - 03.86.22.85.47

Justice et justesse
Album : Justice et justesse
Exposition présentée à Lormes du 12 au 26 mars à Lormes (58) (Cf. l'article du même intitulé)
13 images
Voir l'album

.
 

What is your dream ?

Bonjour à tous !

Malgré tous les vœux adressés il y a un an, l’année 2010 fut assez morose, crise économique oblige… Et l’horizon ne semble pas beaucoup se dégager… J’étais en Inde il y a encore trois semaines et vu de là-bas, l’avenir est plein de promesses. J’ai interrogé des dizaines de personnes de tous milieux avec cette simple question : What is your dream ? (A quoi rêvez-vous ?). Ce nouveau reportage qui sera diffusé à l’automne prochain est la suite de mon Journal des Indes. C’est aussi avec cette problématique que j’ai photographié le quotidien des Indiens. En primeur, voici quelques clichés pris entre Bombay et Madras… Comme le diaporama, l’exposition également disponible dès septembre prochain.

Restons positifs, tous mes bons vœux pour 2011 et n’oublions pas de rêver, nous n’avons qu’une vie !

1- Bombay : une page se tourne-t-elle en Inde ?

01bombay.jpg

2- Bombay : vers demain…

02bombay.jpg

3- Hyderabad : le quartier « Cyberabad ». Un temple au milieu du quartier technologique.

03hyderabad.jpg

41- Cyberabad : tout ça pour ça ?

04hyderabad.jpg

5- Hampi : Sieste avec les dieux.

05hampi.jpg

6- Bangalore : what else ?

06bangalore.jpg

7- Bangalore : no comment

07bangalore.jpg

8- Cochin : christianisme au Kérala

08cochin.jpg

9- Madurai : queue devant le temple Sri Meenakshi

09madurai.jpg

10- Madurai : il faut parfois se faire des cheveux pour gagner sa vie…

10madurai.jpg

11- Madurai : un autre rêve.

11madurai.jpg

12- Pondichery

12pondichery.jpg 

© Laurent Jeannin décembre 2010 photos et propos

.
 
1...3031323334...36
  • Archives

  • Sondage

    Comment appréciez-vous les photographies ?

    • dans une exposition (67%, 14 Votes)
    • dans un livre (29%, 6 Votes)
    • sur un écran d'ordinateur (4%, 1 Votes)

    Nombre de votants: 21

    Vote

    Chargement ... Chargement ...
  • février 2018
    L Ma Me J V S D
    « jan    
     1234
    567891011
    12131415161718
    19202122232425
    262728  
  • Visiteurs

    Il y a 2 visiteurs en ligne
  • Stats

    actualite et medias

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus