Inscription Aller à: [ recherche ] [ menus ] [ contenu ] [ montrer/cacher plus de contenu ]



Jaunes de colère

Rue Porte Jaune

Rue Porte Jaune (Bourges)

   Il me semblait que la colère était associée au rouge. Depuis novembre 2018, elle aurait viré au jaune, la couleur de la bile ?

Lire la suite de « Jaunes de colère »

.
 

Nous étions communistes

Image07

Pékin – 2018

   Je connus Pékin bien avant les Jeux Olympiques de 2008 à l’occasion d’un autre reportage. Ce n’était déjà plus la Chine de Mao, le bleu de chauffe avait déjà bien pâli, mais c’était encore l’usine du monde, une société laborieuse aux loisirs chiches. A cette époque, pour se connecter, il fallait dénicher les rares cybercafés clandestins qui devaient déménager, parfois chaque semaine, pour éviter que ne soit confisqué le matériel informatique lors de descentes de police… 

Lire la suite de « Nous étions communistes »

.
 

La photo vraie…

Khomeini

Téhéran – Octobre 2017 

   Cette photographie est la onzième vue de la première pellicule que j’ai utilisée en arrivant à Téhéran. Elle rappelle des choses du passé, elle dit des choses du présent iranien. Elle présente la conjonction d’un fait et de symboles à un instant où tous les éléments qui la constituent sont idéalement ordonnancés. C’est une bonne photo. Pour autant, est-ce une photo vraie ? Lire la suite de « La photo vraie… »

.
 

Ray incarné

Image12

Tony Kazima le 9 février 2018 à Moulins

   D’ordinaire, photographier des concerts ne me passionne pas, tant pour moi la musique s’écoute avant de se regarder. Avec Tony, il me semblait que je devais faire une exception. Croirais-je en la réincarnation, que je serais persuadé d’avoir en face de moi Ray Charles réincarné en Tony Kazima. Mais si son jeu, sa voix, sa gestuelle rappellent ceux du grand Ray, on peut aussi déceler en lui du Fats Waller ou encore du Louis Armstrong… La performance est autant musicale que scénique, l’engagement est physique, il fait corps avec le piano pour interpréter, à sa manière, les standards de Ray et d’autres, mais sous l’emprise de son piano, à moins que ce ne soit l’inverse, il sait aussi incorporer à son répertoire du Satie, du Chopin, revisités à sa sauce. 

   J’ai réellement fait sa connaissance il y a deux ans, alors qu’il avait vingt ans. Avec quelques amis, nous faisions la première partie de la soirée où il se produisait en concert. Ce vendredi 9 février 2018, j’ai appris qu’il jouait non loin de chez moi quelques heures avant ses premières notes. Je vous présente Tony Kazima dans l’ambiance sombre d’un café moulinois…

Tony Kazima
Album : Tony Kazima
Concert du 9 février 2018 au Français à Moulins
9 images
Voir l'album

.
 

Alleh hopp !

Image7

   Si un jour vous passez par Saarwellingen à la période du carnaval, il y a fort à parier qu’on vous salue par un « alleh hopp ! », sorte d’onomatopée qui tient de l’espéranto, mais qui ne laisse aucune ambiguïté sur l’ambiance qui règne et l’impossibilité de vous soustraire au fait de devoir, vous aussi, vous déguiser ! Le « alleh hopp » marque tout autant l’envie pour quelques jours de se débarrasser des conventions, du sérieux du reste de l’année, de s’abandonner aux festivités. C’est sous l’apparence d’un gitan que j’ai pu saisir ces instants de liesse.

Alleh Hopp !
Album : Alleh Hopp !
Carnaval Saarwellingen 2018
13 images
Voir l'album

.
 
12345...9
  • Archives

  • février 2019
    L Ma Me J V S D
    « jan    
     123
    45678910
    11121314151617
    18192021222324
    25262728  
  • Visiteurs

    Il y a 1 visiteur en ligne
  • Stats

    actualite et medias

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus