Journal cubain (3/10) – Le temps des vitrines

29 juin 2020

Reportages

12

   C’est à Cienfuegos que me sont nettement apparus les balbutiements d’une société de consommation à Cuba et parallèlement des différences sociales : il y a ceux qui ont le nez collé à la devanture et ceux qui sont à l’intérieur, ceux qui font les magasins comme on va au musée, juste pour regarder, et ceux qui peuvent acheter. D’où vient l’argent ?   

04

19

05

,

À propos de LAURENT JEANNIN

Depuis plus de 30 ans, Laurent Jeannin parcourt le monde à la découverte de sa plus grande richesse : ses peuples. Il fait souvent le grand écart entre l'Amérique du sud et l'extrême orient sans pour autant négliger l'Europe et bien sûr la France. La photographie est son mode d'expression favori, qu'il conjugue sous forme de diaporamas en fondu enchaîné et sous forme de photographies noir et blanc dont il assure lui-même le traitement. "L'acte photographique n'a de sens et d'intérêt que parce qu'il me permet de comprendre le monde, ni plus ni moins. Photographier ce qu'on pense rend aveugle, penser à ce qu'on photographie rend borgne. Alors je préfère me laisser surprendre par la vie : le hasard compose, je dispose."

Voir tous les articles de LAURENT JEANNIN

3 Réponses à “Journal cubain (3/10) – Le temps des vitrines”

  1. TERRY Dit :

    Lors d’une soirée à l’incontournable FAC (fabrica del arte cubano)j’ai découvert l’adresse d’un magasin fréquenté par la jeunesse dorée cubaine. J’y suis allée le lendemain, très parisien et aussi cher qu’à Paris, pourtant les clients étaient tous Cubains ! Je me suis posée la même question, d’où vient l’argent ?…

    Répondre

    • LoJ Dit :

      Cette question (qui n’avait pas d’objet lors de mon précédent voyage il y a dix ans) et la quête de quelque réponse constituent le fil rouge de ce reportage. À suivre dans le livre à paraître…

      Répondre

Laisser un commentaire

Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus