Racines

11 février 2018

Point de vue, Reportages

 Image2

Prissé aux premières heures du jour

   Ce n’est pas la première fois que je photographie la fête de la Saint Vincent tournante. Cette année, elle se tenait à Prissé aux confins sud de la Bourgogne, ou devrais-je dire sud-ouest de la Bourgogne-Franche-Comté ? Comme précédemment, il n’est pas question d’occuper le dernier samedi ou dimanche de janvier, de tromper un quelconque ennui au cœur de l’hiver…

   J’ai le sentiment que sous ce rituel annuel depuis 1937, bon enfant, se dissimulent les ressorts de ce qu’on appelle la Culture, laquelle n’est pas seulement représentée par les activités intellectuelles, mais aussi par une histoire enracinée dans un terroir. Ainsi, l’étymologie rappelle-t-elle que le terroir est d’abord un terreau, à partir duquel se sont développés des savoir-faire millénaires, en l’occurrence autour du vin, mais aussi des savoir-être : le temps et ses duretés ont fait naître de profondes solidarités entre les hommes. Elément de modernité, on remarquera que les femmes, aussi, portent leur Saint Vincent dans la procession, ce qui n’apparaissait pas dans mes photographies passées. Les politiques, pour d’abscons motifs, s’amusent régulièrement à redessiner la géographie de l’hexagone, à rebaptiser des pays, des régions. Pour ma part, je préfère cette sagesse populaire qui donne du sens à l’Histoire et à l’espace habité, à ces valeurs humaines qui font société en dehors des calculs politiciens. Et finalement, même si on n’est pas membre de la confrérie des tastevins, même si on n’est pas vigneron, même si ne boit pas de vin, reconnaître l’importance de ce genre d’événement, c’est prendre conscience ou comprendre qu’être bourguignon, c’est autre chose qu’être né ou résider dans une circonscription administrative, et plus largement qu’être français n’est pas simplement une affaire de papiers d’identité ou de savoir chanter la Marseillaise.

Saint Vincent 2018 à Prissé
Album : Saint Vincent 2018 à Prissé
Fête de la Saint Vincent tournante
6 images
Voir l'album

 

À propos de LAURENT JEANNIN

Depuis plus de 30 ans, Laurent Jeannin parcourt le monde à la découverte de sa plus grande richesse : ses peuples. Il fait souvent le grand écart entre l'Amérique du sud et l'extrême orient sans pour autant négliger l'Europe et bien sûr la France. La photographie est son mode d'expression favori, qu'il conjugue sous forme de diaporamas en fondu enchaîné et sous forme de photographies noir et blanc dont il assure lui-même le traitement. "L'acte photographique n'a de sens et d'intérêt que parce qu'il me permet de comprendre le monde, ni plus ni moins. Photographier ce qu'on pense rend aveugle, penser à ce qu'on photographie rend borgne. Alors je préfère me laisser surprendre par la vie : le hasard compose, je dispose."

Voir tous les articles de LAURENT JEANNIN

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus