L’automne de Prague

18 décembre 2017

Point de vue, Reportages

Image15

Prague 2017

   Il y eut un printemps célèbre photographié par Koudelka. Des images fortes en vérité, qui éclairèrent le monde communiste d’alors, quand les chars apparurent dans les rues encore endormies de Prague…

   Près de cinquante ans plus tard, je me retrouve à photographier des temps faibles, un automne banal qui éclairent le monde capitaliste d’aujourd’hui ; les touristes en grappes ont remplacé les chars ; chacun écrira la suite…

Lautomne de Prague
Album : L'automne de Prague
Quelques heures à Prague fin septembre 2017...
13 images
Voir l'album

,

À propos de LAURENT JEANNIN

Depuis plus de 30 ans, Laurent Jeannin parcourt le monde à la découverte de sa plus grande richesse : ses peuples. Il fait souvent le grand écart entre l'Amérique du sud et l'extrême orient sans pour autant négliger l'Europe et bien sûr la France. La photographie est son mode d'expression favori, qu'il conjugue sous forme de diaporamas en fondu enchaîné et sous forme de photographies noir et blanc dont il assure lui-même le traitement. "L'acte photographique n'a de sens et d'intérêt que parce qu'il me permet de comprendre le monde, ni plus ni moins. Photographier ce qu'on pense rend aveugle, penser à ce qu'on photographie rend borgne. Alors je préfère me laisser surprendre par la vie : le hasard compose, je dispose."

Voir tous les articles de LAURENT JEANNIN

8 Réponses à “L’automne de Prague”

  1. Aline Dit :

    Prague, ma capitale préférée d’Europe ! Superbe ambiance, des photos bien senties.

    Répondre

  2. Ludo Dit :

    Koudelka est un immense photographe. La comparaison est osée…

    Répondre

    • LoJ Dit :

      La comparaison concerne deux contextes temporels différents, pas deux observateurs également très différents, ce qui ne vous a pas échappé…

      Répondre

    • TERRY Dit :

      En quoi la comparaison est-elle osée, Ludo ? Les maitres ne sont-ils pas là justement pour que l’on essaie de s’y comparer ? Et les photos de cet album supportent assez bien la comparaison.
      D’autre part, si je suis de ceux qui reconnaissent la maitrise de Koudelka, je ne suis pas sûr qu’il serait, de nos jours, reconnu à sa juste valeur ni même qu’il aurait pu se faire un nom…

      Répondre

      • Ludo Dit :

        Bonjour Terry,
        Par osé, je voulais dire qu’on peut comparer sans problème deux artistes reconnus. Mais de nos jours on dirait qu’il suffit d’avoir un appareil photo pour se déclarer photographe au bout de quelques mois une fois qu’on maîtrise un peu son matériel. N’est pas Koudelka qui veut en gros. Ceci dit, je reconnais les photographies de cet album et d’autres que j’ai vues dans ce site sont un peu meilleures que la moyenne.

        Répondre

        • LoJ Dit :

          C’est le genre de commentaire qui laisse pantois. Il me fait penser à ceux de ces gens qui se piquent de connaître le vin en lisant l’étiquette sur la bouteille. Dans ce domaine, aussi prestigieuse puisse être l’appellation, il y a de bonnes et de moins bonnes années. En photographie et pour les photographes c’est pareil : les conditions de reportage non totalement maîtrisables priment la technique qui est accessoire. Aussi, peu me chaut l’étiquette ou le nom, seul m’importe le contenu qu’il s’agisse de vin ou de photographie.

          Répondre

        • TERRY Dit :

          Comme vous y allez… un peu meilleures que la moyenne… Êtes-vous photographe ? Avez-vous un site où l’on peut voir votre travail (qui est sans doute très au dessus de la moyenne )?
          Comme l’auteur de ce reportage, je reste pantois à la lecture de vos commentaires. Je ne suis pas de ceux qui ont le compliment facile mais je ne pense pas que le fait de n’être pas un artiste reconnu empêche d’avoir, sinon du talent, tout au moins quelques qualités en tant que photographe… Et je tiens à préciser que ni l’auteur de ce site, ni moi même n’avons appris la photo en lisant le manuel d’utilisation d’un appareil numérique et des logiciels qui vont avec, puisque nous photographions avec un Leica argentique !

          Répondre

          • Ludo Dit :

            Je ne suis pas vigneron, je ne fais pas de vin mais je l’apprécie. Pour la photo, c’est pareil. Je ne fais que collectionner, celles des grands noms quand elles sont abordables. Beaucoup de photographes réputés utilisaient un Leica. Mais avoir un Leica n’a jamais fait de son propriétaire un photographe réputé. Enfin, la plupart d’entre eux travaillent en numérique désormais, Salgado par exemple… Mais encore une fois ce n’est pas la bonne qualité des photos de ce site que je me permets de commenter, mais juste la comparaison avec ce qui est renommé à juste titre et unanimement reconnu.

            Répondre

Laisser un commentaire

Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus