Inscription Aller à: [ recherche ] [ menus ] [ contenu ] [ montrer/cacher plus de contenu ]



Une sensation de fête

Sarre

Sarrewellingen – la sensation de la bière – août 2017

  Où que je me trouve en Europe, les lieux de fête se ressemblent : cela se résume à de l’amusement proposé par des forains et à de la consommation d’alcool. Déléguant cette tâche à des professionnels, on ne fait plus la fête,  on y va comme pour troubler son ennui, comme pour oublier qu’on s’ennuie… 

  La dernière que j’ai vu faire la fête, c’était au Japon, où les acteurs et les bénéficiaires sont les mêmes personnes : faire la fête pour perpétuer des traditions ancestrales, la fête dans sa fonction sociale…

7 Commentaires à “Une sensation de fête”

  ( Fil RSS pour ces commentaires)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

  1. Il existe encore de nombreux pays d’Europe où l’on « fait la fête » … ne serait-ce que les fêtes religieuses qui tiennent davantage de la tradition que de la croyance religieuse.

    UNE VIE À L’OMBRE DE LA CROIX

    TERRY a dit ceci

    Répondre

    • Ce n’est pas l’impression générale qui domine. Par ailleurs, il est de plus en plus difficile d’impliquer les plus jeunes générations (les digital native selon l’expression consacrée) dans ces rituels.

      LoJ a dit ceci

      Répondre

  2. Effectivement, cette série n’est pas la plus festive mais à partir de là on peut voir d’autres séries sur le même thème (mais en couleur) et d’où émane une véritable impression de gaité.

    T-PHOTOGRAPHE a dit ceci

    Répondre

    • Quand je parlais de l’impression générale, je faisais référence à ce qu’on appelle « fête » de nos jours dans nos sociétés, récupéré par le système marchand, c’est-à-dire le fait de consommer de la distraction au lieu de la créer soi-même, et non à cette fête religieuse en particulier.

      LoJ a dit ceci

      Répondre

      • Mais dans ce cas, je ne pense pas que le Japon échappe au système…

        TERRY a dit ceci

        Répondre

        • Le Japon, vu de mon expérience personnelle, est un monde à part, où l’individu seul ne fait rien, n’est rien, n’existe pas. Tout au plus ne se révèle-t-il que dans l’expérience collective. Les fêtes foraines occidentales n’en sont pas, elles n’additionnent que des égoïsmes.

          LoJ a dit ceci

          Répondre

  3. Superbe photo qui montre que malgré l’ennui, il reste l’amour :-)

    Aline a dit ceci

    Répondre


Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus