Inscription Aller à: [ recherche ] [ menus ] [ contenu ] [ montrer/cacher plus de contenu ]



La vie sens dessus… et dessous

Temps pis...

  Une bonne photographie est un miroir qui interpelle, qui interroge la conscience et qui renvoie une image qui change avec le temps…

  Cette photographie a une histoire dont je connais le prélude mais dont j’ignore encore le terme. J’ignore où elle va me mener. Lors du déclenchement, c’est cette géométrie offerte qui m’avait captivé. Comme un poème de Ronsard, elle paraît innocente quand on a vingt ans, mais quand apparaissent les premiers labours du temps sur les mines soupirantes…

  Au début, c’était un moment volé sans objet, sans promesse, sans avenir, puis elle s’est trouvée sur un agrandissement géant à l’occasion d’une exposition sur les portraits impromptus. Désormais, c’est l’affiche de Ces silences éloquents, l’exposition du moment, peut-être demain la couverture d’une publication, et puis, et puis… J’ai l’impression qu’elle m’accompagnera jusqu’à mon dernier souffle…

8 Commentaires à “La vie sens dessus… et dessous”

  ( Fil RSS pour ces commentaires)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

  1. Et bien ce n’est pas très gai ! Mais c’est tellement vrai…

    Aline a dit ceci

    Répondre

    • De nos jours, nous avons tendance à oublier notre humanité, la vraie vie, dérisoire et potentiellement tellement riche à la fois, aveuglés par les artifices de la consommation.

      LoJ a dit ceci

      Répondre

  2. Photo incroyable, on dirait un montage. On peut même la regarder à l’envers… Mais d’ailleurs quel est l’endroit, quel est l’envers ? Échantillon très prometteur pour votre exposition…

    Christian a dit ceci

    Répondre

  3. Bonjour,

    Voilà une photo qui décoiffe et qui pour sûr est éloquente… Elle me fait penser au Cri de Munsch. La vraie photo, comme la vraie peinture, ce n’est pas fait pour être gai ou joli, mais pour être vrai comme la Vie.

    Georges a dit ceci

    Répondre

    • Le parallèle est flatteur, mais il y a selon moi une grande différence entre une peinture et une photographie (celle que je pratique) : la première résulte d’une intention créative, la seconde est le simple fruit du hasard, donc sans véritable intention préalable au-delà du court instant qui précède le déclenchement. La première c’est de l’Art, la seconde du Chapardage :-D .

      LoJ a dit ceci

      Répondre

  4. Photo remarquable en effet, comme toujours, ou presque, chez Laurent Jeannin. Pleine d’une narration philosophique, très animée, très vivante, paradoxalement. Sur le parallèle avec la peinture, tout à fait d’accord avec l’intentionnalité, au moins supposée, de celle-ci. Ce qui disqualifie au passage des « peintres » comme Jean Degottex qui, non seulement ne revendique aucune Intention, mais n’irait pas même revendiquer le « Chapardage » (qui suppose un regard humain aguerri), puisque le discours qui sous-tend son travail bannit jusqu’à la notion même d’intervention humaine. Ce qui n’empêche pas le résultat d’être exposé au Musée d’Art Moderne de Paris…

    Drouin a dit ceci

    Répondre

    • Merci. Narration animée ou vivante, je ne saurais dire mais éloquente je l’espère ! Qualifier ou disqualifier en matière artistique, c’est bien souvent la reconnaissance d’un microcosme qui fait autorité à partir de critères abscons, auxquels on n’est pas obligé de souscrire.

      LoJ a dit ceci

      Répondre


Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus