En rêve

19 mars 2016

Histoire d'une photo

Cuba

Cuba – 2009

  C’était en début d’après-midi, les rues de Camagüey étaient vides. Mais quand on dort avec un appareil photo, il n’y a jamais de repos. A Cuba, les portes des maisons sont souvent grandes ouvertes…

  Le contraste entre la violente lumière du dehors et l’intérieur sombre et calme de la maison était aveuglant. Après quelques instants d’accoutumance, je distinguai une vingtaine de lits en rangs d’oignons. C’était l’heure de la sieste dans cet improbable centre aéré sous la houlette des icônes de la révolution cubain avec le Che en tête, comme partout à Cuba à cette époque…

,

À propos de LAURENT JEANNIN

Depuis plus de 30 ans, Laurent Jeannin parcourt le monde à la découverte de sa plus grande richesse : ses peuples. Il fait souvent le grand écart entre l'Amérique du sud et l'extrême orient sans pour autant négliger l'Europe et bien sûr la France. La photographie est son mode d'expression favori, qu'il conjugue sous forme de diaporamas en fondu enchaîné et sous forme de photographies noir et blanc dont il assure lui-même le traitement. "L'acte photographique n'a de sens et d'intérêt que parce qu'il me permet de comprendre le monde, ni plus ni moins. Photographier ce qu'on pense rend aveugle, penser à ce qu'on photographie rend borgne. Alors je préfère me laisser surprendre par la vie : le hasard compose, je dispose."

Voir tous les articles de LAURENT JEANNIN

8 Réponses à “En rêve”

  1. TERRY Dit :

    La photo en elle même est parlante, mais sachant qu’il s’agissait d’un dortoir, on regrette de ne pas en voir plus… Tous les enfants avaient-ils alors les mêmes rêves ?

    Répondre

    • LoJ Dit :

      Pour commencer, c’était le lit le plus éclairé. J’ai certainement d’autres photographies, il me faudrait regarder la planche de contacts. Ensuite, il faut prendre le titre de cet article en son sens littéral, c’est-à-dire « en train de rêver » sans présumer les rêves des enfants ou pénétrer leur intimité. Cette photographie fait partie d’un reportage réalisé à Cuba alors que Fidel Castro venait de se retirer officiellement du pouvoir. J’avais été frappé par l’absence des panneaux publicitaires qui envahissent d’ordinaire nos villes. En revanche l’effigie du Che était partout, y compris en l’occurrence dans le monde des enfants. J’aimerais y retourner pour prendre derechef le pouls de l’île maintenant que l’ouverture est récemment officialisée.

      Répondre

  2. Aline Dit :

    Je crois que vous avez publié un livre sur le sujet. Comment peut-on se le procurer ?

    Répondre

  3. Christian Dit :

    Belle photo de reportage.

    Répondre

    • christine Dit :

      Voilà un enfant qui dort, bercé dans ses pensées avec toute sa pureté de jeunesse avec le Che apposé au mur.
      Très belle photo qui en dit long….
      Laurent, l’histoire va se répéter,d’ici quelques jours, comme tu l’avais écrit.
      En attente de la suite de Cuba « Non conforme »…..

      Christine

      Répondre

Laisser un commentaire

Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus